Peche aux leurres Lac Leman English flag French flag

Lac Léman-Pêche aux leurres

Home
Lac léman
Poissons
Loi de pêche
Contact

Articles
Vos belles prises
Materiel
Montages
Techniques
Recettes

facebook

Lac Léman - Pêche aux leurres souples - 2013

Les Articles
Perche Décembre 2012

Féra Avril 2014

Féra Avril 2013

Brochet Mars 2013

Brochet Février 2013

Perche Décembre 2012

Des vacances

Mai 2013 - Boa Vista Cape Verte

La fin de la saison de perche sur le Lac Léman

2 décembre 2012, le premier jour d’hiver a été annoncé aujourd'hui. Ça sera une journée avec encore quelques rayons de soleil alternés par des flocons de neige. Comme souvent le dimanche matin, j’ai le temps pour une matinée de pêche sur le Lac Léman.
Hier soir, j'ai révisé complètement ma boite avec mes leurres. J'ai l’habitude de me munir avec deux cannes, une pour lancer les leurres moyen taille ou pour faire le jigging vertical et l’autre est une canne ‘drop shot’ pour les tout petit leurres et les la pêche à la gambe. Mais ce matin je décide de prendre une seule canne parce que les petits perches ne mordait plus sur les gambes et la saison de féra est fermée donc pas besoin des nymphes.

Il y a deux semaines, un gros brochet m’a mordu un leurre en deux pièces et probablement il a encore un morceau d’un hameçon entre ces dents. Alors, quel matériel je prends demain? Trois grands leurres (20-30 cm) et mon assortiment de base : un mélange de leurres blancs et transparents. Regardant dans mes réserves, je trouve encore des leurres de Lunker City Shaker 8cm, modèle truite. Je les ai reçus de mon frère pour mon anniversaire et je ne les ai pas encore utilisés. Je les monte encore vite sur des hameçons plombés pour compléter mon matériel du jour.

7h du matin, il n’a pas neigé cette nuit, mais tout à coup après le petit déjeuner il y a un tapis blanc de quelques centimètres. Pendant le trajet de 15 minutes vers mon endroit de pêche la neige tombe encore un peu, mais une fois sur le lac, les rayons du soleil me chauffe et l’air fraiche me fait du bien.

Aujourd'hui, il n’y a pratiquement pas de vent, ce qui est du bonheur pour le physique parce que dan mon float tube le combat avec les vagues est parfois épuisant.

Je commence ma journée vers 8h et je cherche les profondeurs de 20 mètres, là où j’ai eu la touche du grand brochet. Je vois régulièrement des bancs de poissons sur le sonar, probablement ce sont des perchettes de 5-8 cm. Je tourne un peu en rond avec un grand leurre je fais le jigging vertical mais aucune touche. Je change de technique pour voir s’il y a un brochet sur les pentes entre 5 et 20 mètres de profondeur. Je mets un TurboTwister blanc mais de nouveau pas d’action. Un vieux pêcheur me disait encore ce matin que la saison est finie et que les poissons cherchent les profondeurs maintenant. Peut-être il n’avait pas tort.

Donc, il faut essayer quelque chose différents. Je me dirige vers des profondeurs de 25 mètres et je prends un leurre de Lunker City monté sur un plomb de 17 grammes. Je lance une première fois vers des eaux plus profondes, et j’attends patiemment jusque mon leurre touche le fond du lac. Je n’ai plus de fil sur le moulinet. Gentiment je fais rapprocher le leurre en gardant bien le contact avec le fond du lac. Un belle perche de >30cm a été séduit par ces imitation de poisson blessé de mon leurre Lunker City. Le combat n’était plus comme en été. La température de l’eau du lac commence à baisser et on sent que l’activité des perches diminue aussi. Comme la perche vient de 30m de profondeur sa vessie natatoire sort de sa bouche. Ce phénomène est plus fréquent en hiver qu’en été pour cette taille de perche parce qu’en été les perches ce battent beaucoup plus et automatiquement on les monte moins vite. C'est aussi une des raisons pour laquelle une perche ne doit jamais être remise dans l’eau quand pêchée à la ligne.

Perche lac leman

Où vous attrapez une perche il y a souvent une deuxième, et c'est ce qui ce passe ... le petit déjeuner de la perche flotte sur l'eau et les mouettes ce battent pour ces poissons à moitié digérés.
Mais après une seconde perche, vous devez ajuster votre technique… c’est comme elles apprennent vite, les perches. En effet, le Shaker n’arrive plus à séduire une troisième. J'essaye avec le turbo twister, mais la paix c’est retrouvé dans ce coin du lac.

Outre les canards, les cormorans et les grèbes, il y a un seul bateau qui fait encore un signe de vit sur le lac. Ce bateau pêchait ä la traine avec trois lignes en cherchant un broc. Amicalement il me dit «bonjour, ça mord?" Et je viens d’apprendre qu’aujourd’hui ma technique perche est plus efficace que la traine au brochet.
Vers 10 heures, je retourne gentiment vers le bord et quand je passe à 20 mètre de profondeur j’attrape encore trois belle perches avec le Lunker City Shaker.

Il valait vraiment la peine de défier le froid : 5 belle perches en trois heures. Et surtout une belle nouvelle expérience avec mon nouveau Lunker City Shaker.

Voilà de nouveau la preuve qu’il ne faut pas se laisser décourager par les pêcheurs locaux qui disent que la saison est terminée. Ça me fait du bien de démontrer qu’ils ont eu tort…

Bonne fêtes de fin ânnée - Roel